Conférence Internationale des Missions en gare

Deutsch | English | Français

History

Depuis le début du chemin de fer, la gare ferroviaire est un espace central dans la ville. La gare est la première carte de visite d'un lieu. C'est là où les différents groupes de la société se rencontrent directement. Que ce soit les voyageurs de première classe, les sans-abris, les hommes d'affaires ou toute autre personne ayant la nostalgie de son pays natal, tous passent par la gare. D'autres ont besoin de protection et d'aide, dans la mesure où ils ne peuvent pas se débrouiller seuls.

Les services sociaux dans les grandes gares ont une longue tradition. Les premières missions en gare ont vu le jour en Allemagne à la fin du dix-neuvième siècle. Elles s'occupaient des jeunes filles venant de la campagne qui cherchaient du travail à la ville. Au cours du 20ème siècle, beaucoup de services sociaux ont été créés dans les gares de nombreux pays pour les groupes marginaux et les personnes défavorisées socialement.

Même si elles portent des noms différents, même si la circulation des voyageurs et l'image des gares a considérablement évolué et même si l'assistance aux passagers se fait selon des concepts différents par des hommes et des femmes bénévoles ou des employés professionnels, toutes ces institutions ont un point commun : elles s'occupent d'êtres humains ayant besoin d'une aide.

Pendant des décennies le travail conjoint des services des missions en gare se limitait aux pays eux-mêmes puisqu'il n'y avait ni moyens financiers suffisants, ni moyens de communications disponibles. Cela a duré jusqu'aux années 70 du 20ème siècle, jusqu'à ce que les premiers contacts internationaux soient noués. A ce moment-là, eurent lieu les premières rencontres d'échanges entre collègues (hommes et femmes) de Suisse, de France, d'Allemagne et d'Autriche. Des listes d'adresses dans ces pays furent dressées et les premières rencontres entre services particuliers furent organisées. Le fait d'échanger du matériel d'information, des rapports annuels et des documents publicitaires apparut comme une excellente possibilité de profiter des connaissances de l'autre. De plus en plus de pays montrèrent de l'intérêt au travail entre les nations et des représentants d'Espagne, d'Italie et du Portugal participèrent également aux rencontres d'échanges.

Après de nombreuses années de préparation, le 28 septembre 1994, l'association de la Conférence Internationale des Missions en gare fut créée avec son quartier général à Genève en Suisse.

Depuis sa fondation, les Assemblées Générales ont lieu tous les deux ans. Des membres des différents pays et organisations y prennent part. Outre le suivi du calendrier des affaires courantes, ces assemblées servirent aussi à échanger des expériences personnelles, en établissant de nombreuses suggestions de travail. Jusqu'à présent, les Assemblées Générales ont toujours eu lieu dans des villes différentes. Ces villes d'accueil ont été jusqu'à présent : Berlin, Porto, Strasbourg, Vienne, Lucerne, Stuttgart, Paris et Florence. En plus de ces grandes rencontres, il y eut également une succession d'assemblées régionales qui contribuèrent d'une manière significative aux relations de bon voisinage de nombreuses organisations.

Le rôle du Conseil d'administration est d'assurer la continuité du travail. Les représentants de Suisse, Allemagne, France et Autriche collaborent à cette tâche et à sa réussite. Ce Comité Directeur se réunit habituellement une ou deux fois par an pour coordonner les activités courantes et futures.

Ducaussy, 9.11.2012

Copyright © 2012 - 2019 by Conférence Internationale des Missions en gare